Si le bison m’était conté…

0

Cet article est mon 15e billet d’une série de 18 qui paraîtra dans la chronique d’Aliments du Québec. Cette chronique, que j’anime chaque semaine, vise à faire connaître les produits certifiés Aliments du Québec ou Aliments préparés au Québec. Pour plus d’information sur ces deux certifications, consultez l’article « Manger québécois, pas si compliqué que ça!« 


D’abord, j’y apprendrai qu’avant l’arrivée des premiers colons en Amérique du Nord, cet énorme bovidé, pouvant dépasser le poids de ma voiture (le bison peut atteindre 1200 kilos!), se comptait à plus de 60 millions de têtes. Imaginez 60 millions de voitures parcourant les grandes plaines… Trafic, vous dites!?

Pourtant, tout ce trafic de bisons a frisé l’extinction. Durant la conquête de l’Ouest, certes on chassait le bison pour sa viande et sa peau, mais avec la construction des chemins de fer et l’expansion de l’agriculture, on le massacrait aussi, entre autres, pour affecter les nations amérindiennes en les privant d’une source de nourriture. L’inévitable se produisit… À la fin du 19e siècle, on ne comptait plus que quelques centaines de bêtes vivant en liberté. Par chance, des mesures de protection, adoptées par les gouvernements canadien et américain, permirent de préserver l’espèce. Ce sont grâce à elles si aujourd’hui on peut consommer le bison, l’admirer dans des zones protégées, comme les parcs nationaux, mais aussi sur des terres d’élevage.

Si La Terre des Bisons m’était contée au 21e siècle…
recette-bison

J’y apprendrai qu’il existe une réelle Terre des Bisons, située à Rawdon dans Lanaudière, où depuis 20 ans ces impressionnants bovidés de la préhistoire sont élevés, de la façon la plus naturelle, libres en pâturage. J’y apprendrai aussi que je peux les observer en parcourant un sentier d’interprétation de 1.2 km et qu’en cette terre incroyable, je peux aussi admirer un autre super cervidé qui a du panache, le wapiti. Enfin, j’y entendrai des « Wow! » et « Oh! », des petits et des grands, tout impressionnés.

Si la viande de bison m’était contée, j’oserai…

Si la viande de bison m’était contée, j’y appendrai que son goût fin de gibier et sa texture, par sa faible teneur en gras, diffèrent de ceux du bœuf et que vieillie pendant 21 jours, cette viande devient d’une tendreté irréprochable. J’y apprendrai aussi qu’à La Terre des Bisons une variété de produits tels la saucisse, tourtière, pâté, rillettes, tartin (tartinade de viande), saucisson fumé, bison en sauce et même fumé (un tout nouveau produit qui fait fureur!) y sont offerts. Tout ça, je le découvrirai, ainsi que le wapiti offert dans une gamme de produits tout aussi variée.
terre-bisons-2

Finalement, j’oserai goûter à toutes ces variations et faire des grillades de bison ou wapiti sur mon BBQ. Et oui! Je suis de celles qui rangent le BBQ à la première neige. Et à Noël, j’oserai offrir du bison, car j’aime sortir des sentiers battus lorsqu’il est question de saveurs. Je vais assurément essayer les recettes d’effiloché de bison à la bière rousse et de mijoté de bison. Mais avant, avec l’automne qui vient, je ferai même un chili con carne! Mais j’apprendrai que La Terre des Bisons y a déjà pensé et que les blogueuses de Terroir et Saveurs l’ont même testé… À voir absolument! Leur capsule sortira le 9 octobre prochain.

terre-bisons-1
Je vous raconte bien des choses en cette belle journée d’automne! Je cesse donc le conte pour vous dire d’aller vivre, à votre tour, votre aventure « bison », car tout ce que je vous ai dit est vrai! Je l’ai vu cette Terre des Bisons et j’y retournerai pour me faire conter à nouveau le bison, goûter et acheter de leurs bons produits. On s’y croisera peut être, histoire de faire des « Wow! » et « Oh! ».


À SAVOIR

  • Coordonnées La Terre des Bisons: 6855, chemin Parkinson, Rawdon, J0K 1S0. Tél.: 450 834-6718.
  • Région: Lanaudière
  • Horaire: mai à septembre, 7 jours/7, de 10h à 17h.  Octobre à avril, mercredi au dimanche, de 10h à 17h. Les lundis et mardis, il est préférable de téléphoner avant de se rendre sur place.
  • Horaire des visites: samedi et dimanche, visites guidées complètes sans réservation. Visite de groupe disponible sur réservation pour tous les autres jours.
  • Activités annuelles: Course aventure Xtrême de 5 km avec obstacles (juillet). Participation à la journée Portes ouvertes sur les fermes du Québec (le dimanche suivant la fête du Travail en septembre), aux Fêtes gourmandes de Saint-Jacques et le Festival de Sainte-Marcelline.
  • Recette: Bison effiloché à la bière rousse de La Terre des Bisons et Mijoté de bison
  • Établissement certifié: Terroir et Saveurs* du Québec
  • Produits certifiés: Aliments du Québec (tartins, sauce à spaghetti et chili)

* Terroir et Saveurs du Québec est une marque déposée.

Partager.

À propos de l'auteur

Claudia Charuest

Une fille de comm qui court les festivals agroalimentaires depuis son enfance, ça fait quoi dans la vie? Ça parle de bouffe! C’est donc avec beaucoup de plaisir que je me joins à la Saison pour vous faire découvrir quelques-uns des nombreux (!) trésors québécois. Je serai là toutes les semaines, alors à bientôt!

Laisser un commentaire

(requis)

(requis) (ne sera pas publié)