La pomme de terre, c’est pas juste une patate!

0

Dès que l’on dit le mot « patate », je souris. Par gourmandise? Certes! Mais surtout parce que c’est réconfortant! Pour moi la patate, c’est la « doudoune » des légumes. Son secret, c’est qu’on peut la cuisiner de toutes les façons. Pommes de terre en purée, en gratin, rissolées, frites, farcies, confites, en robe des champs ou de chambre, en potage, en salade, en papillote sur le BBQ… Bref, c’est une véritable symphonie de variations dont la pomme de terre peut s’enorgueillir, sans compter ses nombreuses variétés!

À chacun sa patate!

Des blanches, des jaunes, des rouges, des bleues, des rattes, des allongées, des rondes, des ovales, des difformes, des douces… La Kennebec, Belle de Fontenay, Norland, Eramosa, Goldrush, Russet Burbank, Superior, Niska, Conestoga, Bintje, Umatilla Russet… Alléluia!

Il existerait 3000 sortes de pommes de terre. Le Canada en produit plus de 150 et on en trouve 35 variétés sur nos tables. Les quelques 300 producteurs de pommes de terre québécois produisent 80 % des pommes de terre consommées sur notre territoire. De petits producteurs cultivent des variétés rares, telles la pomme de terre à chair et à pelure bleues, baptisée All Blue, ou la pomme de terre à la peau rouge et à la chair rosée, appelée la All Red. D’autres tentent d’exploiter des variétés anciennes. Rarement disponibles dans les épiceries, on les trouve en saison, dans certains marchés publics. Et, comme plusieurs variétés sont déjà arrivées dans les marchés publics, il ne faut pas hésiter à essayer des pommes de terre inusitées, que l’on connaît moins.

Psst! En passant, quand vos reviendrez avec vos provisions, un petit truc pour la conservation, ne pas entreposer les oignons et les pommes de terre ensemble au risque d’accélérer le pourrissement de ces dernières qui absorbent l’humidité des oignons.

Chacune a ses particularités en cuisine

Pour bien réussir vos différentes recettes, je vous invite à consulter le site Épatante Patate. Super bien fait, ce site vous en apprendra plus sur les différentes variétés de pommes de terre et comment les conserver. Vous y trouverez aussi des trucs, des astuces et des recettes.

Moi j’adore les rattes et je raffole de la purée!
pomme-de-terre-4-istock

Ma patate préférée est, sans aucun doute, la ratte avec son petit goût de noisette. Confite ou rôtie avec un peu de citron et du romarin ou des herbes de Provence, j’en fais parfois mon plat principal. Mais ma gourmandise réconfortante ce sont les pommes de terre en purée. Comme variante, j’ajoute parfois quelques poireaux finement hachés, rôtis dans le beurre, où j’ajoute de la crème et un peu de bouillon de poulet. Je mélange le tout à ma purée et finalise avec de la ciboulette fraîche. Si vous cherchez une bonne technique pour faire votre prochaine purée de pommes de terre, je vous invite à écouter la petite vidéo produite par Épatante Patate:

Êtes-vous de ceux qui croyez que la pomme de terre fait engraisser ?

Si oui, seriez-vous dans les patates? La pomme de terre est un légume bon pour la santé sans compter que cela met de la vie et de la saveur dans nos plats. Elle ne contient pas de lipides, mais des fibres et des glucides lents. Alors, ce sont plutôt les garnitures que l’on ajoute ou encore la façon de la cuisiner qui va faire la différence. En conclusion, c’est comme pour n’importe quoi, la modération a bien meilleur goût!

Ah oui, voici la petite histoire de la purée de pommes de terre…
patate-5

Deux patates se rencontrent dans la rue, chacune sur un trottoir. L’une décide de traverser mais se fait écraser par une voiture. L’autre patate dit alors : »Oh purée ! » Ok, je rigole! Ce sont les Incas qui seraient les inventeurs de la purée de pommes de terre. Ils stockaient les pommes de terre après les avoir déshydratées en les faisant sécher au soleil et en les pilant. Les paillettes obtenues étaient alors stockées dans des greniers qui appartenaient à « l’État ». Au fur et à mesure des besoins de la population, on distribuait ces paillettes qui, additionnées à de l’eau, formaient une purée. La conservation pouvait être de deux à vingt ans.

Et l’histoire de la frite…

Privés de nourriture en hiver, des pêcheurs belges ont eu l’idée de couper des pommes de terre en forme de poisson et de les faire frire. C’est alors qu’est née la frite en 1680! Un gros merci aux Belges, qui sans eux, on n’aurait pas notre poutine nationale!

Et la fin de ce billet…

Il y a tant à dire et raconter sur la pomme de terre que ce n’est pas étonnant que cela ne soit pas juste une patate! Je vous laisse avec ces quelques trucs et expressions.


Auriez-vous pensé à vous servir de vos pommes de terre de cette façon?

  • Votre soupe est trop salée? Mettez-y quelques cubes de pommes de terre, ils absorberont l’excédent de sel.
  • Si vous vous êtes taché les mains en épluchant des carottes, des asperges, de la citrouille, etc., frottez-les avec une demi-pomme de terre crue.
  • Pour faire briller l’argenterie, plongez-la dans l’eau de cuisson de pommes de terre bouillies avec la peau et laissez agir quelques heures. Lavez à l’eau savonneuse et rincez, les traces d’oxydation devraient avoir disparu.
  • Pour décongestionner les paupières, appliquez une rondelle de pomme de terre crue bien froide sur chaque œil pendant quelques minutes le matin au réveil.
  • Utilisez la pomme de terre en cataplasme sur les coups de soleil, les gerçures et les engelures.

Connaissiez-vous ces expressions sur les patates ?

  • C’est une vraie patate: une personne niaise
  • Faire patate: échouer, rater son coup
  • Être dans les patates : être dans l’erreur
  • Avoir l’air patate: être maladroit
  • Un sac à patates: personne mal habillée
  • Se renvoyer la patate chaude: se renvoyer une question embarrassante
  • En avoir gros sur la patate: être déçu et choqué
  • La patate va m’exploser: le cœur bat vite
  • Lâche pas la patate: tenir bon, ne pas abandonner

 À SAVOIR

Partager.

À propos de l'auteur

Diane Drapeau

Épicurienne dans l’âme, je ne saurai voyager sans savourer le terroir et les saveurs de là où je vais. Au Québec, je suis servie! Chaque fois, je reviens les bras chargés de trouvailles. Si voyager veut aussi dire pour vous: se délecter des produits et de la cuisine de chez nous et bien, suivez-moi, on est fait pour se jaser!

Laisser un commentaire