« Miel – Érable – Pomme », le trio de saveurs d’Intermiel!

0

En ce bel automne, direction Mirabel pour un trio de saveurs « miel, pomme et érable »! Ce trio se nomme Intermiel et c’est par une belle journée ensoleillée que Michelle et moi avons eu le plaisir d’y faire un arrêt et d’être accueillies par Eléonore Macle. Depuis près de 10 ans, Eléonore assure la relève de cette belle entreprise familiale fondée par ses parents, Viviane et Christian Macle, deux enseignants de formation, passionnés d’apiculture.
Reportage-24-sept-2015-intermiel-1
Et c’est bien dans cette passion que réside le succès de cette ferme agrotouristique. Non seulement depuis plus de 35 ans, Intermiel a su développer des produits de qualité et d’une variété incroyable, mais a su également partager sa passion en donnant au public un accès privilégié au monde fabuleux des abeilles. Aujourd’hui, Intermiel compte 7500 ruches et reçoit plus 100 000 visiteurs, dont 15 000 élèves, par année. Si l’apiculture est l’activité prédominante, Intermiel exploite également une érablière de 15 000 entailles et un verger de 600 pommiers! À la saveur du miel, se sont alors ajoutées celles de l’érable et de la pomme.
Reportage-24-sept-2015-intermiel-3
Au fil du temps, de ce trio de saveurs a émergé une gamme de produits et de boissons artisanales honorée de plusieurs prix et distinctions, dont le Chouchen’n. Un hydromel aux pommes vieilli en fût de chêne et médaillé argent à la Coupe des Nations du Québec (2014) et or au The Mazer Cup International Colorado (2013). Un produit que nous avons d’ailleurs eu le bonheur de tester, en plus d’un caramel fleur de sel, dans notre série Web « Testés pour vous! ». Oh oui! Intermiel vous partage même sa recette de cocktail avec le Chouchen’n. À déguster sous le chaud soleil de l’automne!

Cela dit, nous nous sommes bien sucré le bec lors de notre visite, mais nous avons aussi le privilège de participer à l’ouverture d’une ruche et « flatter » les abeilles! Votre curiosité est-elle piquée? Voici en quatre temps notre expérience guidée par Eléonore. Vous pouvez aussi la visionner dans cette sympathique petite capsule qui se termine, bien évidemment, par un panier bien rempli!

La boutique…

Dès notre arrivée, nous entrons dans la boutique, un seul mot: Oooooh! Un endroit aux mille trouvailles: des miels de toutes saveurs, 100 % québécois, en rayons (mon wow!), liquides ou crémeux, des caramels, ganaches et confitures, de la moutarde, relish et des vinaigrettes (le wow! de Michelle qui souhaite aller s’acheter une caisse!), des bonbons et des produits de beauté, du pollen, de la propolis, des hydromels, des cidres de glace, des boissons à l’eau de vie d’érable… ETC.! Impossible de ne pas être impressionnées par tant de déclinaisons. Et on peut presque tout goûter! Mais avant, on suit Eléonore pour une visite guidée…
Reportage-24-sept-2015-intermiel-5
Reportage-24-sept-2015-intermiel-8

La visite…

La visite est composée de diverses étapes. Nous passons de la salle de découvertes, à l’ouverture d’une ruche, à la salle d’extraction, à l’hydromellerie, à la distillerie et à l’érablière. Intermiel loge aussi une mini-ferme qui amusera les tout- petits.
Reportage-24-sept-2015-intermiel-6
De tous ces passages on y découvre, entre autres, le mur d’abeilles qui nous permet d’observer de très près une reine pondre ses œufs ou se faire nourrir de gelée royale par ses ouvrières. On y apprend aussi comment se fait l’extraction du miel et quels sont tous les bienfaits et usages des autres produits de la ruche, soit le pollen de fleurs, la propolis, la gelée royale et la cire. Le plus impressionnant demeure sans équivoque l’ouverture d’une ruche. Une expérience à laquelle Michelle et moi avons eu la chance de participer.

L’expérience…

Parées de nos combinaisons, chapeau moustiquaire, sac de plastique aux pieds (ouf! il faisait chaud!), bref, aucun petit bout de peau à découvert pour cette « dangereuse » expédition dans le monde des abeilles. Reviendrons-nous saines et sauves!? Bien sûr que si! Dame abeille ne pique que si elle se sent agressée. Ce pour quoi, la plupart du temps, l’apiculteur travaillera à mains nues, et ce, avec la plus grande douceur. Bref, il suffit d’être zen!
Reportage-24-sept-2015-intermiel-7
D’abord, flattons ces abeilles… Certes, les abeilles ne se mettent pas à ronronner comme Minou, mais sentir leur vibration sur notre main, tout en sachant que chacune de ces minuscules bestioles butinera près de 50 000 fleurs pour produire une seule cuillère à thé de miel, a de quoi nous émerveiller! Et lors de votre visite, vous en apprendrez bien plus. Saviez-vous que la reine est fécondée, par plusieurs faux bourdons, une seule fois et revient à la ruche pondre 1500 à 2000 œufs par jour pour le restant de sa vie? Saviez-vous que certains cultivateurs louent des ruches d’Intermiel pour que celles-ci pollinisent leurs cultures de bleuets, pommes ou canneberges, pour assurer une plus grande quantité et qualité? Voilà bien un monde fascinant qui nous fait prendre conscience que les abeilles jouent un rôle écologique bien plus grand qu’un pot de miel!

La dégustation et mon panier…

Reportage-24-sept-2015-intermiel-9
Des boissons artisanales, aux miels, aux produits gourmands, il y en a pour tous les goûts. Je suis repartie avec la Gélinotte (une boisson à l’eau de vie d’érable à laquelle on peut ajouter un peu de crème pour un p’tit délice de fin de soirée), un Médiéval (un hydromel au miel de sarrasin), un pot de miel au sarrasin (j’aime trop cette saveur florale prononcée), deux miels en rayons (un pour ma maman), un caramel au miel et un miel crémeux aux agrumes! Et avoir su, j’aurai apporté un petit pot Masson pour acheter du miel en vrac! J’aime le miel. Je l’aime tant que je le congèle. Un petit truc qui empêche le miel de se cristalliser. Michelle, quant à elle, est repartie avec du miel en rayons, une vinaigrette à l’érable et une ganache.

À votre tour maintenant d’aller remplir votre petit panier et vous offrir quelques petits péchés mielleux. Vous nous direz lesquels vous ont fait craquer. Bonnes découvertes!


À SAVOIR :


Terroir et Saveurs est une marque déposée.

Partager.

À propos de l'auteur

Diane Drapeau

Épicurienne dans l’âme, je ne saurai voyager sans savourer le terroir et les saveurs de là où je vais. Au Québec, je suis servie! Chaque fois, je reviens les bras chargés de trouvailles. Si voyager veut aussi dire pour vous: se délecter des produits et de la cuisine de chez nous et bien, suivez-moi, on est fait pour se jaser!

Laisser un commentaire