En mars, c’est le temps de…

0

Dans cette chronique, je vous partage des idées pour mettre au menu et à l’horaire d’inspirantes touches de proximité alimentaire. En ce début mars, c’est le temps de…

1. Célébrer la tradition du temps des sucres

Après une année éprouvante, les cabanes ont pu mieux voir venir cette nouvelle saison des sucres pas-comme-les-autres : elles sont nombreuses à proposer des formules de boîtes-repas pour déguster leurs victuailles à la maison. Ces boîtes permettent à la fois de célébrer le temps des sucres et de supporter les cabanes en attendant le retour des festins partagés dans leurs accueillantes salles à manger!

2. Sortir le pois jaune de la cabane

On l’aime, la traditionnelle soupe aux pois, si nourrissante et réconfortante. Sa vedette, le pois jaune, est toutefois peu consommée hors de la soupe. C’est pourtant une légumineuse qui pousse bien au Québec et qui se cuisine de différentes façons. Lorsqu’on cuisine des pois chiches ou des lentilles, il y a de bonnes chances que notre plat fonctionne avec des pois jaunes : ce sera différent, mais n’est-ce pas précisément ce qu’on aime, la variété? Comme pistes, essayez le pois jaune en minestrone et en hoummus! (ps : ces deux recettes sont dans mon livre Mangez local!)

3. Trouver son fermier ou fermière de famille

En mars, c’est le temps de s’abonner à un panier bio avant que les places disponibles ne soient complètes. Vous aurez ensuite quelques mois à rêver des futures récoltes avant le début des livraisons de fraîcheur qui feront votre bonheur jusqu’à l’automne. Pour en savoir plus sur cette superbe solution d’approvisionnement, consultez la chronique Astuce pour manger local à l’année de ce mois-ci.

4. Récolter de l’eau d’érable

Que diriez-vous d’une expérience plein air qui vous permet de récolter votre eau d’érable à rapporter à la maison afin de l’expérimenter en cuisine, pour cuire un jambon par exemple? C’est ce que vous propose Labonté de la pomme, dans les Basses-Laurentides!

5. Prévoir Pâques!

Oui, déjà! Cette année, Pâques tombe au tout début d’avril… tellement collé sur la prochaine infolettre qu’il sera alors trop tard pour suggérer de trouver des plaisirs chocolatés provenant d’un artisan local soucieux de son approvisionnement. Pour vous « chocolater le bec » et gâter vos cocos, pensez dès mars à visiter les artisans gourmands, ou encore à commander sur leurs boutiques en ligne, afin de vous assurer d’avoir réservé et/ou reçu vos victuailles pour Pâques!

Bon début mars!

© Photo à la Une: Labonté de la pomme


Suggestions de Terroir et Saveurs

Pour vous aiguiller dans vos activités de plein air, nous vous invitons à consulter nos répertoires « Adresses gourmandes & Activités », ou bien encore les articles suivants:

 

Partager.

À propos de l'auteur

Julie Aubé

Tout l'été, j’enchaîne les escapades pour le plaisir de voyager gourmandement au Québec. Les savoureux récits que je fais de mes visites, rencontres et découvertes mettront l'eau à la bouche tout au long de la Saison. Ne manquez pas de les suivre et de vous en inspirer pour vos escapades au Québec cet été!

Commentaires fermés.