Blé d’Inde que je t’aime!

0

Êtes-vous comme moi, une fana du blé d’Inde?

Dès que la saison se pointe, je me régale d’un repas composé que d’épis de maïs. Un épi, deux épis, trois épis… huit épis! Voilà, je me roule par terre bien repue. Chaque fois, je me dis, j’arrête à quatre! Chaque fois, ma gourmandise m’emporte. Et tant que la saison de mes amours avec le maïs ne sera pas terminée, je recommencerai.
mais-1

Ce rituel amoureux dure depuis mon enfance. Depuis que mon père préparait un gros chaudron rempli de blé d’Inde avec leurs pelures et où il ajoutait sucre et lait. Bref, c’est un amour sans fond! On dit qu’aimer trop peut parfois tuer… Alors blé d’Inde de mon cœur, tu me tueras si un jour tu disparaissais! Au cœur de cette tourmente, qui arrive tous les mois d’août, chacun aime à sa façon. Cuit sur le barbecue, dans l’eau, au four micro-ondes, badigeonné de beurre, arrosé de lime, saupoudré de sel, de parmesan… il a le don de nous faire craquer ce blé d’Inde!

J’ai donc répertorié ici quelques façons de le cuire et de le servir.

Certaines ont été partagées, au fil des ans, par nos amis Facebook. Si vous avez d’autres astuces ou façons inusitées ou insolites de le bichonner, faites-nous-en part. Sur ce, bonne saison des amours avec votre Don Juan de blé d’Inde!
mais-6

  • Dans l’eau bouillante: on plonge les épis pelés et on les cuit entre 7 et 10 minutes, selon leur grosseur.
  • Dans l’eau bouillante savoureuse: une fois l’eau en ébullition, on ajoute pour 8 épis environ, 1 tasse de lait et 1/3 tasse de sucre. Une fois l’ébullition atteinte à nouveau, on plonge les épis pelés et on les cuit entre 7 et 10 minutes, selon leur grosseur. On peut aussi ajouter quelques pelures à l’eau. On dit que plus l’eau est savoureuse plus le maïs sera goûteux. Mais que le lait lui donnerait seulement plus de brillance. Bref, c’est un trio d’ingrédients tout de même gagnant!
  • Dans l’eau bouillante « plus, plus » savoureuse: à l’option précédente, on ajoute 1/4 tasse de crème et 1/4 tasse de beurre.
  • Dans l’eau bouillante à la mélasse: ajouter de la mélasse assez pour colorer l’eau et que ça goûte la mélasse. (Je n’ai pas essayé cette version, mais j’y compte bien!)!
  • Direct sur le BBQ pelés: on met directement les épis sur le gril huilé à feu moyen. Les sucres caraméliseront, ce qui donnera un goût plus prononcé et un grain plus sec. On peut aussi les envelopper dans du papier d’aluminium. Là, ils garderont toute leur saveur.

mais-5

  • Direct sur le BBQ non pelés: on enlève les feuilles du dessus et les cheveux visibles, puis on les immerge dans l’eau pour 30 minutes (pour éviter que les feuilles ne brûlent trop rapidement). Ensuite, on les place sur le gril avec les feuilles quelques minutes (15 -20 minutes). Option: on peut les éplucher et les remettre sur le BBQ pour colorer le maïs (dans ce cas, réduisez de 1 ou 2 minutes la cuisson avec les feuilles.) J’avoue que les badigeonner de beurre et les saler juste avant cette étape… Trop bon! Et quand les grains sont dorés, presque roussis, c’est un vrai régal. Un peu plus long, mais incomparable côté saveur !
  • Façon eau bouillante et BBQ: Indécis? Alors, faites bouillir les épis pelés environ 5 minutes. Badigeonner de beurre aromatisé ou pas et déposer directement sur la grille pour 5 minutes en les retournant souvent, pour qu’ils soient bien colorés.
  • Au four micro-ondes: directement avec les pelures environ 8 minutes selon la grosseur. Truc: coupez la base de l’épi au couteau, prenez-le par le haut et l’épi glissera de ses pelures tout seul.
  • Astuce pour un gros party: éplucher vos épis, les mettre dans une glacière remplie d’eau bouillante et attendre 30 minutes environ. Et voilà, c’est prêt!

Fin prêt, on enrobe de beurre et on saupoudre de sel. Au lieu du sel, un bon petit jus de lime c’est aussi délicieux, particulièrement pour l’épi grillé sur le barbecue. D’ailleurs au Mexique, le maïs se mange cuit sur le gril, avec de la mayonnaise et garni de fromage parmesan, de poudre de chili et de jus de lime!
mais-4
mais-2

 

Partager.

À propos de l'auteur

Diane Drapeau

Épicurienne dans l’âme, je ne saurai voyager sans savourer le terroir et les saveurs de là où je vais. Au Québec, je suis servie! Chaque fois, je reviens les bras chargés de trouvailles. Si voyager veut aussi dire pour vous: se délecter des produits et de la cuisine de chez nous et bien, suivez-moi, on est fait pour se jaser!

Laisser un commentaire