Agrotourisme aux Îles de la Madeleine

0

«Arriver aux Îles, c’est mettre le pied sur le plancher des vagues», indique un t-shirt en vente à la microbrasserie À l’abri de la Tempête. Ce plancher des vagues, on le parcourt en découvrant ses falaises de grès rouge, ses ports de pêche, ses plages interminables de sable blond, ses dunes et ses villages aux maisons colorées. Tout cela nous donne une petite soif, tout en ouvrant immanquablement l’appétit. C’est le temps de poursuivre les découvertes chez les nombreux producteurs gourmands de l’archipel!

Le Fumoir d’Antan

Laissez-vous guider par le parfum de boucane jusqu’au Fumoir d’Antan. Vous y découvrirez un hareng boucané véritablement unique, en plus de faire la connaissance du légendaire Ben à Ben, qui vous partagera l’histoire de sa famille, intimement liée à celle du boucanage. Il s’agit d’une technique ancestrale de conservation du hareng, durant laquelle le poisson, après une étape de saumurage, se déshydrate complètement en passant deux à trois mois suspendu dans le fumoir, où il subit les effets de la combustion d’un bois sec et dur. Le poisson perd jusqu’à 60% de son poids et se dote d’une couleur bronzée et d’une incomparable saveur de fumée.
fumoir montage
Le boucanage du hareng est introduit aux Îles au 18e siècle, et connaît des années florissantes jusqu’au milieu du 20e siècle, tandis qu’une quarantaine de fumoirs embauchent 1200 travailleurs. Puis, la surpêche et la mauvaise gestion des stocks dans le Golfe entraînent la quasi-disparition du hareng, et l’inévitable déclin des fumoirs. En 1978, le fumoir de Benoît Arseneau n’est pas épargné et ferme ses portes. Une fermeture qui ne fut toutefois qu’une pause dans sa belle histoire, puisque les trois fils de Benoit (dont Benoît, d’où son surnom de « Ben à Ben », telle est la coutume aux Îles d’identifier les gens par leur lien de parenté!) décident de conserver les bâtiments familiaux et de faire revivre la tradition du boucanage. Le Fumoir d’Antan a rouvert ses portes en 1996. Sur place, on visite l’Économusée de la Boucanerie, on admire les harengs bronzés dans le fumoir, et on déguste les nombreux produits maison: en plus du hareng boucané (nature ou mariné), on se régale de pétoncles, de saumon, de maquereau et de moules fumées, entre autres!

Le Fumoir d’Antan: 27, Chemin du Quai, Havre-aux-Maisons (QC), G4T 5M1. Tél.: 418-969-4907. Établissement non certifié Terroir et Saveurs du Québec.


À l’abri de la Tempête

Il faut parcourir le chemin Coulombe de L’Étang du Nord jusqu’au bout. En sortant d’un tronçon de route boisé, on aperçoit le bâtiment jaune pâle d’une ancienne usine de transformation de crabe devenue microbrasserie, sur fond de dunes de sable et de bleu de mer. Bienvenue À l’abri de la Tempête, qui brasse depuis 2004 des bières qui reflètent l’archipel, que ce soit par leur histoire, leur nom ou un ingrédient issu du territoire madelinot. Tandis que les algues cueillies sur les plages des Îles remplacent la carraghénine (habituellement achetée en poudre par les microbrasseurs) comme clarifiant pour l’ensemble des bières, certains brassins renferment un malt fumé unique développé par les brasseurs en collaboration avec le Fumoir d’Antan. D’autres bières sont identitaires par l’utilisation d’aromates indigènes (pousses de sapin, carvi…), tandis que certaines le sont par leur nom, telle la série des « Palabres », des bières éphémères qui tiennent leur nom d’un régionalisme madelinot signifiant commérage, bavardage extravagant.
Micro Montage
Sur place, on s’initie à la fabrication de la bière en écoutant une vidéo explicative, on observe la salle de brassage par de grandes fenêtres, puis on monte à l’étage pour s’installer en salle ou en terrasse pour la dégustation. Outre les bières embouteillées, on peut déguster quelques produits en fût et disponibles uniquement aux Îles, comme l’excellente Vieux-Couvent (bière de blé aux herbes), la Pas Perdus (rousse) et la Grave du Café (style stout). Si vous avez un petit creux, l’assiette du terroir saura le combler. Pour en savoir plus sur À l’abri de la Tempête: visitez-nous en septembre pour une capsule « Testés pour vous! » et un portrait de l’entreprise.

À l’abri de la Tempête: 286, chemin Coulombe, L’Étang-du-Nord (QC), G4T 3V5 Tél.: 418-986-5005. Établissement certifié Terroir et Saveurs du Québec.


Fromagerie du Pied-de-Vent

Le 11 octobre 1998, après un voyage de 22 heures de route et de traversier, une soixantaine de vaches de race Canadienne débarquent aux Îles. Direction: La Ferme Léo et fils. Le but de ce grand voyage pour ces belles vaches noires et rustiques? Le démarrage de la première fromagerie fermière ayant pignon sur mer aux Îles de la Madeleine. Aujourd’hui, c’est Dominique Arseneau (petit-fils de Léo, et fils de Jérémie et Lucie, les fondateurs de la fromagerie) qui s’occupe du troupeau, dont le lait riche en protéines et en gras est idéal pour la transformation fromagère. Un lait unique et fort typique, puisque tout au long de la belle saison, les vaches sortent au pâturage sur les buttes verdoyantes situées entre la ferme et la mer, où en plus de profiter d’une vue incroyable, elles complètent leur alimentation en se régalant de plantes, d’herbes et de fleurs sauvages parfumées d’embruns et d’air salin.
Fromagerie montage
La Fromagerie du Pied-de-Vent (une expression des Îles évoquant les rayons de soleil qui percent à travers les nuages) a donné son nom à sa première création : le Pied-de-Vent est un fromage à pâte semi-ferme affinée en surface, qui révèle des saveurs de crème et de noisettes, avec une note végétale. On découvre aussi la Tomme des Demoiselles (une délicieuse pâte pressée affinée plus de six mois), un cheddar baptisé L’Art-Senau, puis le Jeune Cœur, une pâte molle à croûte fleurie et au cœur fondant, caractérisé par un goût de crème et de champignons. Informez-vous sur les horaires de la traversée des vaches au pâturage, du démoulage des meules et des visites guidées de la ferme. À noter! Le petit-lait issu de la fabrication fromagère sert à nourrir l’élevage de sangliers de la famille Aucoin, que vous pouvez aussi visiter si vous poursuivez la balade agrotouristique à Havre-Aux-Maisons!

Fromagerie du Pied-de-Vent: 149, chemin de la Pointe-Basse, Havre-aux-Maisons, QC, G4T 5H7. Tél.: 418-969-9292. Établissement non certifié Terroir et Saveurs du Québec.


Autre fromagerie à découvrir aux Îles: Les Biquettes à l’air

Éric Longpré, globe-trotter amoureux de gastronomie, caressait un rêve agricole. Après un séjour d’apprentissage à la fromagerie fermière Ruban bleu, en Montérégie, il fait venir ses premières chèvres laitières aux Îles de la Madeleine en 2013. À sa ferme de Bassin, elles ont le loisir de gambader au grand air sur les buttes verdoyantes à deux pas de la mer. Ses premiers fromages de chèvre, disponibles depuis 2015, font fureur. Il n’est pas rare que M. Longpré quitte le marché public de Cap-aux-Meules une demie-heure après l’ouverture, ayant déjà tout vendu. Surveillez les horaires pour une promenade avec le fromager et ses biquettes!

Les Biquettes à l’air: 833 chemin du Bassin, Bassin, QC, G4T 0C9. Tél.: 418-937-0345. Établissement non certifié Terroir et Saveurs  du Québec.


Le Barbocheux

barbocheux montage
Aux Îles, « barbocher » signifie aller de demeure en demeure pour y prendre un petit verre et goûter la bagosse maison des habitants. Vu l’isolement géographique de l’archipel, l’alcool était parfois denrée rare, et débrouillards, les Madelinots ont su agencer eau, sucre, levure et saveurs locales (petits fruits sauvages, herbes, fleurs…) pour se confectionner du vin artisanal, appelé bagosse. Au Barbocheux, Sylvie Langford et Léonce Arseneau font honneur à la tradition en confectionnant deux déclinaisons de bagosses des îles : une version fraises et framboises à base de petits fruits qu’ils cultivent, et une version canneberges sauvages et pissenlit (ma préférée) à base de leurs cueillettes. Il faut d’ailleurs l’essayer avec en accord avec le hareng boucané du Fumoir d’Antan, un mariage des plus heureux! Aux bagosses, le sympathique duo d’artisans ajoute d’autres alcools de petits fruits des Îles, tels qu’une liqueur de framboises et un excellent vin de type porto à base de bleuets sauvages et d’airelles.

Le Barbocheux
:
475 chemin Cap-Rouge, Havre-aux-Maisons, QC, G4T 5C8. Tél.: 418- 969-2114. Établissement certifié Terroir et Saveurs du Québec.


Autre suggestion pour boire local aux Îles: Le Verger Poméloi

Sur l’île de Havre Aubert cette fois, le Verger Poméloi vaut le détour pour découvrir non seulement de délicieux cidres d’inspiration bretonne, mais également une vue magnifique : le verger, composé de variétés de pommiers qui ont su s’acclimater aux conditions des Îles, est planté à flanc de montagne, et en son sommet, la vue est imprenable sur la grave, la mer et L’Île-d’Entrée au loin. Informez-vous sur les visites guidées du verger, qui incluent non seulement la dégustation des cidres, mais en prime un accord avec différentes bouchées cuisinées maison.
Reportage-iles-julie-16--juin-éloi
Le Verger Poméloi
: 82 chemin du Petit Bois nord, Bassin, QC, G4T 0G9. Tél.: 418-937-5611. Établissement non certifié Terroir et Saveurs* du Québec.


À SAVOIR


Capsule vidéo:
Montage: Diane Drapeau
Crédit photos et images vidéo: Julie Aubé
Crédit musique: Alexis Demers, ÉcouteVoir Productions
Animation logo: Jonathan Desbiens, EIG8T Film

Partager.

À propos de l'auteur

Julie Aubé

Tout l'été, j’enchaîne les escapades pour le plaisir de voyager gourmandement au Québec. Les savoureux récits que je fais de mes visites, rencontres et découvertes mettront l'eau à la bouche tout au long de la Saison. Ne manquez pas de les suivre et de vous en inspirer pour vos escapades au Québec cet été!

Laisser un commentaire

(requis)

(requis) (ne sera pas publié)