À la découverte de l’agneau de fjord et des saveurs de La Vieille Ferme

0

Préparez vos freins: la route qui descend vers La Vieille Ferme descend abruptement! Au détour du dernier virage, au bas de la côte, le panorama s’ouvre de façon grandiose sur le Fjord du Saguenay. À gauche, on aperçoit la maison au toit rouge, la serre et la bergerie de La Vieille Ferme. À peine descendu de la voiture, on a rapidement envie que le temps s’arrête pour explorer cette ferme accueillante, savourer son authenticité et profiter de son emplacement exceptionnel, niché entre les montagnes et les battures. Là où le Fjord commence.

Spécialité: l’agneau de Fjord

Reportage-25-aout-veille-ferme-5La Bergerie La Vieille Ferme, c’est le projet de vie de Carmen Tremblay et Napesh Lapointe. Ils ont débuté leur projet agricole en louant leur terre de Saint-Fulgence avant d’en devenir propriétaires en 2009. Cette terre escarpée n’était plus cultivée depuis une trentaine d’années avant que le jeune couple s’y installe. Elle avait besoin de soins et d’amour, mais Carmen et Napesh en voyaient le potentiel. Il faut dire qu’ils ont l’agriculture et l’entrepreneuriat dans le sang. Dans sa famille, Carmen incarne la cinquième génération d’agricultrice. Elle est née à une douzaine de minutes de route de La Vieille Ferme, où sa mère a une entreprise d’horticulture. Napesh, lui, a gradué en agriculture après être « né dedans » avec une mère qui pratique l’agriculture de subsistance.Reportage-25-aout-veille-ferme-6Les deux jeunes passionnés ont vu le potentiel de cette terre abandonnée pour y enraciner leur projet: un élevage d’agneau de terroir. Le lieu était idéal puisque la terre était à l’état sauvage, exempte d’intrants. De plus, elle bénéficie du microclimat particulier des « trois soleils », explique Carmen. Il y a d’abord le vrai soleil, présent du lever au coucher vu l’orientation sud de la ferme. Puis, il y a l’effet d’un deuxième soleil avec la rivière Saguenay qui reflète la lumière sur le terrain de la ferme. Enfin, le troisième soleil intervient grâce aux parois rocheuses des montagnes entre lesquelles La Vieille Ferme est encastrée : elles redistribuent la lumière et la chaleur sur la terre. « Quand les gens arrivent ici, ils rentrent dans une sorte de bulle créée par la sensation d’isolement entre les montagnes et le Fjord, accentuée par toute cette lumière des trois soleils, c’est magique! »
Reportage-25-aout-vieille-ferme-9Dans ce lieu magique, l’élevage d’agneau est tout aussi naturel que le site. Pas d’hormone, d’insémination ou de protocole de photopériode pour répartir les naissances sur l’année. La sélection est naturelle et les brebis vivent au pâturage tout au long de la belle saison, où elles mangent et font la belle vie à l’ombre des boisés lorsqu’il fait chaud. Les agriculteurs veillent à préserver la biodiversité des végétaux dans les pâturages et à changer les animaux de parcelle régulièrement afin qu’ils aient toujours accès à de l’herbe fraîche et variée. L’alimentation des agneaux est complétée par du foin et de l’orge produits sur place ou provenant d’une autre ferme de St-Fulgence. De quoi conserver la précieuse typicité de leur agneau de Fjord, caractérisé par une chaire douce et un goût légèrement salé!
Reportage-25-aout-veille-ferme-4

De la ferme à l’assiette

Carmen et Napesh découpent, cuisinent et transforment eux-mêmes leurs agneaux de Fjord dans leur propre salle de découpe. Toute leur production est vendue directement à la ferme. C’est au « P’tit Marché » que sont offertes les différentes pièces, ainsi que des saucisses, des charcuteries artisanales (rillettes, pâtés, mousse, agneau fumé, agneau confit…) et des plats cuisinés sur place emballés sous vide (tels quel des champvallons, navarins et autres mijotés). L’avantage : ils se réchauffent en 10 minutes en plongeant l’emballage dans l’eau bouillante!Reportage-25-aout-veille-ferme-1
Reportage-25-aout-veille-ferme-3En plus de l’agneau de la ferme, le « P’tit-marché » offre quelques autres produits gourmands de la région ainsi qu’un comptoir-lunch. On se laisse tenter par l’assiette de dégustation (charcuteries d’agneau et fromages régionaux), le plat cuisiné du jour ou la boîte à lunch. On accompagne le tout d’une soupe ou d’une salade préparée à base des produits frais du potager, et on savoure son festin à l’ombre des parasols ou encore à l’abri dans la charmante aire de repas que Carmen et Napesh ont aménagée dans leur serre. Les lunchs tout comme les plats cuisinés sont aussi populaires auprès des visiteurs du Cap Jaseux, tout près.

Vocation agrotouristique

Reportage-25-aout-veille-ferme-7En plus de casser la croûte, on ne manque pas de découvrir les lieux à l’aide du « Parcours découvertes », libre et gratuit. À son arrivée, on prend un plan du site et on suit le parcours en se baladant de la bergerie aux jardins écologiques et au potager en saluant les poules en liberté, les brebis au pâturage et en passant par les vergers (où l’on peut faire l’autocueillette de pommes l’automne venu). Plusieurs panneaux sur la vie à la ferme et sur les productions nous informent tout au long du sentier. Les enfants peuvent même répondre à un quiz. Carmen et Napesh ne sont jamais bien loin pour échanger avec vous et répondre à vos questions. Leur motivation derrière ce désir de partage? Rétablir le lien entre consommateurs et paysans, et montrer aux gens d’où viennent les aliments. « Ça prend tellement de connaissances juste pour faire pousser une salade! s’exclame Carmen en riant. « L’agriculture, c’est complexe comme métier. Ça prend l’amour de la terre, et c’est ce qu’on veut communiquer aux gens tout en leur permettant d’avoir du plaisir en découvrant notre petit coin de paradis! »
Reportage-25-aout-veille-ferme-11Vous ne voulez plus partir? Je vous comprends! Heureusement, on peut prévoir de réserver au nouvel écogîte à la ferme, un chaleureux loft aménagé au-dessus du « P’tit marché », avec vue sur le Fjord. Côté cuisinette, un mélange à gaufre ou à pancake est placé au réfrigérateur pour le petit déjeuner du lendemain. Si vous en faites la demande, Carmen vous y placera aussi un plat maison d’agneau à réchauffer!


À savoir


* Terroir et Saveurs du Québec est un marque déposée.

Crédits capsule vidéo:
Montage: Diane Drapeau
Photos et images vidéo: Julie Aubé
Photos de la boutique et des deux plats: La Vieille Ferme
Musique: Alexis Demers, ÉcouteVoir Productions
Animation logo: Jonathan Desbiens, EIG8T Film

Partager.

À propos de l'auteur

Julie Aubé

Tout l'été, j’enchaîne les escapades pour le plaisir de voyager gourmandement au Québec. Les savoureux récits que je fais de mes visites, rencontres et découvertes mettront l'eau à la bouche tout au long de la Saison. Ne manquez pas de les suivre et de vous en inspirer pour vos escapades au Québec cet été!

Laisser un commentaire

(requis)

(requis) (ne sera pas publié)